vinternet - wine web agency
L'actualité marketing communication internet réseaux sociaux vins champagnes et spiritueux vue par l'agence vinternet

Le vin favorise les conversations...et la bouteille dans tout ça?

Philippe Hugon dans vin+media+sociaux , vin+packaging , vin+perspectives , le 20/05/2010 | Lien permanent | Vos commentaires (2)

Le vin favorise les conversations, c'est une évidence, et ça ne date pas d'hier.

Ce qui est intéressant quand on se situe dans l'univers des réseaux sociaux c'est que quand on dit "le vin favorise les conversations" on ne fait plus référence à la dimension anxiolitique mais simplement on fait qu'on recense une quantité phénoménale de conversations sur le vin.

Je ne fais pas référence aux pages indexées par Google (plus de 173 millions pour le terme "wine" tout de même!) car elles appartiennent déjà au passé mais aux milliers de pages nouvelles qui sont créées chaque jour sur des blogs, des forums, facebook, twitter and co.

Cruvee et Wine Everybody enregistrent à eux deux plus de 10.000 conversations nouvelles chaque jour parmi des sources clairement identifiées d'amateurs et professionnels du vin.

Ce nombre de conversations qualifiées serait encore plus important si on enregistrait les conversations des consommateurs directement qui publient de temps à autre sur Facebook ou autres un mot sur une bonne bouteille qu'ils ont bu.

Ce qui est paradoxal c'est qu'il est très difficile de lier toutes ces conversations au vin lui même.

De nombreuses initiatives ont été lancées pour tenter de faire le lien. Stickybits est probablement la plus excitante mais suppose que la bouteille ait un code barre. Le QR code déjà largement diffusé (TagdeVin, WineTag, WineMediaLibrary) est une solution aussi mais suppose également l'ajout d'un marquage sur l'étiquette. AVIN propose de coupler avec un système de numérotation. Vinitag expérimente depuis un moment déjà les bouteilles marquées avec des puces RFID. Des projets en NFC sont à l'étude.
WINEfindr lui "reconnait" l'étiquette de la bouteille que vous avez pris en photo. Voyez la présentation de Richard Ross à la London International Wine Fair



Téléchargeable sur iTunes, l'application vous propose la liste des marchands en ligne ou physique pour passer commande. Et on n'est plus au stade de la démo : la chaîne de magasin Tesco en Grande Bretagne le propose gratuitement à ses clients. Google propose une solution de reconnaissance d'étiquette pour Android

En fusionnant WINEfindr et Stickybits on obtiendrait l'application parfaite qui reconnaît l'étiquette, vous présente le vin, les commentaires, les expériences d'autres consommateurs et les marchands pour commander.

Si vous êtes en train de retravailler vos étiquettes : pensez-y. Testez la "facilité de lecture" de votre étiquette en reconnaissance optique, prévoyez des espaces sur l'étiquette ou en contre pour d'eventuels marquages, voyez si dans le process d'embouteillage l'ajout de puces RFID ou NFC est envisageable, etc.

Sur un marché aussi émergeant que celui là - et sur un marché aussi concurrentiel que celui du vin où tout est bon à prendre pour émerger - c'est maintenant qu'il y a des places à prendre. Au pire vous y gagnerez en parts de voix.

Pour plus d'informations, n'hésitez pas à me contacter par email ou sur twitter @vinternet

Au fait si tous ces sujets autour des technologies émergentes qui peuvent être appliquées au monde du vin vous intéressent : inscrivez-vous au VinocampParis2010
Remerciements à @gregoire @VickyWine @egadenne
Commentaires (2) :

"I like"
Un article très "dans l'air du vin", merci beaucoup pour cette synthèse qui me fait presque regretter d'avoir retiré le QR code sur ma future bouteille. Cheers and à bientôt #vinocamp !

Publié par VickyWine | 20/05/2010


Merci pour ton appréciation.

En fait avec WineFindr tu n'as même pas besoin de marquage sur ton étiquette. Par contre il faut que ton vin soit dans leur base de données. Pour l'instant l'appli n'a que des produits de marchands en UK.

A tous ceux qui veulent participer au VinoCampParis vous pouvez suivre ce qu'en dit la génération du vin 2.0 avec Wine Everybody et spécifiquement sur Twitter avec le hashtag #VinoCampParis

Publié par Philippe Hugon Author Profile Page | 14/06/2010


© Vinternet Tous droits réservés. Mentions légales - L'abus d'alcool est dangereux pour la santé.